Vide Accordé

Répertoire

Trio sur sculpture de fils à suspendre en ville ou en milieu naturel ( ext. jour 30min)

 

©Noémie Normand

Le vide est comme un corps invisible en suspension. Il est cet espace entre deux corps. Il sert à rendre distincts deux formes visibles qui bougeraient côte à côte. Si nous y prenons garde cet « entre » devient épais, presque palpable, il se meut, se compresse, s’allonge, bascule.

La pyramide de corde délimite un volume d’air immense. Cette structure monumentale se pose comme une installation plastique qui dialogue par sa transparence et son échelle avec son environnement.
Les trois danseuses viennent habiter cette sculpture en plein ciel, un dialogue graphique s’instaure entre leurs silhouettes noires et la pyramide de corde.
Leurs élans viennent déformer la structure, les corps transforment l’architecture.

Les danseuses sont plein vide, elles n’ont pour repère et appui que les cordes de la pyramide qui se tendent à la saisie, se plient sous le pied.
Les corps isolés, dans un rapport calligraphique à la structure, finissent par se rapprocher avec une danse où le contact redonne de l’appui. L’espace monumental se resserre pour se focaliser sur une relation ludique.

Producteur : Centre Régional des Arts du Cirque de Basse Normandie / Espace 1789 de Saint Ouen / Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine / Centre culturel Maurice Eliot d’Épinay-sous-Sénart. Avec le soutien de la Cie Off-pOlau (pôle des arts urbains) et du Centre Chorégraphique National de Tours / l’Avant-Rue, Friches Théâtre urbain de Paris.